ECZÉMA : Évaluer les démangeaisons avec précision

La sensation de démangeaison peut être aussi handicapante que la douleur chronique. Il existe des échelles d’évaluation de la douleur, cette équipe de l’Université Northwestern a mis au point un capteur souple capable de quantifier les démangeaisons qui tourmentent des millions d’enfants atteints d’eczéma. Un dispositif présenté dans la revue Science Advances qui va permettre aux parents et aux médecins d’évaluer ce symptôme ainsi que les réponses aux traitements de la dermatite atopique ou eczéma.

 

La dermatite atopique peut avoir des répercussions considérables sur le fonctionnement au quotidien et la qualité de vie : les démangeaisons peuvent entraîner des troubles du sommeil – en moyenne une nuit complète de sommeil perdue par semaine- et chez les enfants, entraver le développement neurocognitif. La dégradation de la qualité de vie associée à la dermatite atopique sévère équivaut à celle associée à de nombreuses maladies mortelles. Les patients atteints de dermatite atopique sont 44% plus susceptibles de signaler des pensées suicidaires en raison de leurs démangeaisons.

Pouvoir quantifier leurs symptômes et leurs réponses aux traitements permet de maintenir une qualité de vie :

c’est comme mesurer le glucose dans le diabète…

Le capteur capture toutes les formes de grattage : il s’agit d’un capteur doux et portable qui, placé sur la main, quantifie les démangeaisons en mesurant les marques de grattage. Ce capteur associe les progrès de l’électronique douce et flexible qui s’enroule parfaitement autour de la main avec des algorithmes d’apprentissage automatique qui identifient spécifiquement le grattage sans être induits en erreur par des mouvements similaires. Le capteur mesure à la fois les mouvements à basse fréquence et les vibrations à haute fréquence de la main pour atteindre la meilleure précision de détection possible.

 

Utilisable dans toutes les conditions avec démangeaisons : bien que testé ici chez des patients atteints de dermatite atopique, le capteur pourrait être utile dans toutes les conditions qui provoquent des démangeaisons. Enfin, des applications sont également envisagées lors des essais cliniques de nouveaux traitements, pour évaluer et suivre la réponse au traitement et surveiller l’évolution de la maladie. Y compris à domicile. Le capteur est suffisamment sensible pour détecter toutes les formes de grattage, des plus légères aux plus vigoureuses, à partir des mouvements des doigts, des poignets et des coudes. Il est validé ici auprès d’une population pédiatrique atteinte de dermatite atopique.

« La démangeaison tourmente autant que la douleur chronique»,

rappelle l’auteur principal, le Dr Shuai Steve Xu, professeur dermatologie et de pédiatrie à la Northwestern University Feinberg School of Medicine- et professeur de génie biomédical. « En quantifiant le grattage avec précision, alors nous quantifions objectivement les démangeaisons. Un avantage vraiment important chez les patients comme les enfants qui ne sont pas toujours capables d’évaluer leur souffrance ».

 

Bientôt donc, les cliniciens et les parents pourraient avoir la capacité de suivre dans quelle mesure les démangeaisons sont contrôlées chez es patients à domicile ou chez les enfants, et surveiller la réponse au traitement, afin de pouvoir intervenir vite en cas d’aggravation.

Équipe de rédaction Santélog

Cet article ECZÉMA : Évaluer les démangeaisons avec précision est apparu en premier sur Santé blog.

The post ECZÉMA : Évaluer les démangeaisons avec précision first appeared on ProcuRSS.eu.