ÉPILEPSIE : La neddylation, pour contrôler les crises

C’est l’objectif poursuivi par toutes les équipes de recherche qui travaillent sur l’épilepsie, pouvoir contrôler leur principale manifestation et leur symptôme le plus handicapant, les crises majoritairement non prévisibles. Cette équipe de neurologues de la Case Western Reserve University (Cleveland) décrit dans le Journal of Clinical Investigation, une approche possible, pour mieux contrôler les crises d’épilepsie : une réaction chimique naturelle dans le cerveau, appelée neddylation, stabilise le canal sodium. Reproduire cette réaction naturelle apparaît efficace à supprimer les crise, à ce stade chez la souris « épileptique ».

 

Un cerveau humain contient environ 86 milliards de cellules nerveuses ou neurones, dont 80% sont « excitateurs » et envoient des signaux à des faisceaux de nerfs qui contrôlent les muscles, les invitant généralement à l’action. Dans un cerveau en bonne santé, l’activité des neurones excitateurs inspirent est contrôlée par les 20% neurones restants, appelés neurones inhibiteurs. L’épilepsie, un trouble neurologique caractérisé par une activité cérébrale anormale qui induit des crises, des convulsions ou des périodes de comportement inhabituel et parfois une perte de conscience. Cette activité cérébrale anormale est liée à un déséquilibre entre neurones excitateurs et inhibiteurs.  

Contrôler la neddylation pour contrôler l’épilepsie

« Cet équilibre entre les neurones excitateurs et inhibiteurs est essentiel pour tout ce que nous faisons. Si cet équilibre est compromis et que les neurones excitateurs deviennent super-actifs, il y aura un problème, très probablement « de l’épilepsie » », explique l’auteur principal, le Dr Lin Mei, professeur de neurosciences à la Case Western Reserve.  

 

Deux mécanismes sont en jeu dans l’épilepsie, l’un génétique, l’autre environnemental. Dans le syndrome de Dravet, un type génétique et une forme sévère d’épilepsie, le canal sodique, un pore de la membrane essentiel pour inhiber l’activation des neurones est dysfonctionnel, ce qui permet aux neurones excitateurs de se déclencher, provoquant des crises. Un mécanisme capable de stabiliser les canaux sodiques permettrait de réduire voire d’éliminer les crises.

 

La « neddylation » pour stabiliser l’équilibre chimique dans le cerveau : induire cette réaction permet de stabiliser le canal sodium des des souris modèles d’épilepsie. Ainsi, une souris privée de la protéine nécessaire à la neddylation dans les neurones inhibiteurs développe immanquablement une épilepsie. De plus, les chercheurs identifient une mutation chez des patients atteints d’épilepsie associée à un dysfonctionnement de la neddylation, ce qui suggère que la cible est également prometteuse chez l’Homme.  

 

La prochaine étape sera d’identifier des médicaments ou des approches qui peuvent réguler cette réaction chimique pour stabiliser le canal sodium. Les scientifiques notent que la neddylation a également été documentée comme une cible dans la recherche sur le cancer.

 

Source: The Journal of Clinical Investigation March, 2021 DOI : 10.1172/JCI136956 Neddylation stabilizes Nav1.1 to maintain interneuron excitability and prevent seizures in murine epilepsy models

Plus sur l’Epilepsie sur Neuro Blog

Équipe de rédaction Santélog

Cet article ÉPILEPSIE : La neddylation, pour contrôler les crises est apparu en premier sur Santé blog.

The post ÉPILEPSIE : La neddylation, pour contrôler les crises first appeared on ProcuRSS.eu.