HÉPATITE B : L’immunothérapie qui préserve doublement le foie

Le virus de l’hépatite B (VHB) peut entraîner une infection hépatique mortelle et un cancer du foie. Ces scientifiques de l’University College de Londres viennent de découvrir une immunothérapie qui ouvre un immense espoir, en regard de la prévalence et des conséquences de la maladie : en effet, cibler une enzyme clé dans la régulation du taux de cholestérol dans les cellules, permet non seulement de lutter directement contre le virus mais aussi de stimuler la réponse immunitaire. L’étude, menée à ce stade in vitro et publiée dans la revue Nature Communications, démontre plus largement que la modulation du métabolisme du cholestérol cible le VHB tout en stimulant les cellules T qui combattent la tumeur.

 

L’hépatite B (VHB) est une infection virale, transmise par le sang ou d’autres liquides biologiques et qui s’attaque principalement au foie. Plus de 250 millions de personnes vivent avec une hépatite B chronique et chaque année, la maladie entraîne près de 900.000 décès par cirrhose ou cancer du foie. Pourtant, il existe des vaccins sûrs, disponibles et une prophylaxie est possible pendant la grossesse.

Le foie, cible du VHB, est un organe très « riche » en cholestérol et le cholestérol limite la réponse immunitaire locale

L’étude, menée in vitro sur des cellules immunitaires isolées directement du foie de patients et de biopsies tumorales, montre que le ciblage de l’acyl-CoA cholesterol acyltransferase (ACAT), une enzyme qui contribue à réguler le taux de cholestérol dans les cellules, est une voie très efficace pour stimuler la réponse immunitaire.

 

Le blocage de son activité par des inhibiteurs permet de stimuler les cellules immunitaires spécifiques qui combattent à la fois le virus et les tumeurs cancéreuses associées. Ce mécanisme constitue donc une immunothérapie prometteuse. D’autant que l’inhibition de l’ACAT empêche la réplication du VHB, et exerce ainsi une action antivirale direct. Enfin, des inhibiteurs de l’ACAT bien connus (ex: l’hypolipémiant oral avasimibe ), sont déjà bien documentés comme sûrs chez l’Homme.

 

Booster le système immunitaire est indispensable en cas d’infection VHB : l’auteur principal, le Pr Mala Maini du Département Infection et Immunité de l’UCL rappelle que « le développement de nouvelles options thérapeutiques est crucial pour améliorer les soins aux patients vivant avec le VHB. Les cellules immunitaires telles que les cellules T sont indispensables pour lutter contre les virus et les tumeurs, mais sont souvent très dysfonctionnelles et parviennent rarement à contrôler la maladie ».

 

Une combinaison unique d’effets antiviraux et immunothérapeutiques : cette nouvelle voie thérapeutique est très prometteuse car non seulement elle promet d’inhiber directement le virus mais aussi de stimuler les cellules immunitaires qui le combattent.

 

On retiendra que « la modulation du métabolisme du cholestérol avec des inhibiteurs de l’ACAT permet donc de cibler directement le virus et les tumeurs tout en stimulant les cellules immunitaires ».

Équipe de rédaction Santélog

Cet article HÉPATITE B : L’immunothérapie qui préserve doublement le foie est apparu en premier sur Santé blog.

The post HÉPATITE B : L’immunothérapie qui préserve doublement le foie first appeared on ProcuRSS.eu.